.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sommes nous pareille? [PV: Maelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Message
Sujet: Sommes nous pareille? [PV: Maelle] Ven 9 Juin - 23:12

L’angoisse… La peur… Qui lui arrache les entrailles de l’intérieur. Cette peur qui la ronge depuis tant d’années. Elle avait toujours aussi peur de ce moment. Du moment du couché. Pourtant Rei n’était plus une enfant. Elle faisait les cent pas dans sa chambre. Cette chambre qui était devenue la sienne depuis quelques mois déjà. Elle avait eut le temps de l’aménager comme elle le voulait… Enfin, s’il l’ont peut dire. Son père l’avait fait décorer et aménager de la même façon de sa chambre en Angleterre. Ce qui en un sens, est une bonne chose. Son père savait quoi faire pour lui faire plaisir. Comme si il lisait dans ses pensées.

Soudain, un homme entra dans la chambre. Il avait des cheveux noir corbeau et les yeux d’un bleu cristallin. S’avançant vers elle, il l’enlaça doucement.
- Rei-sama… Il faut vous couchez. Sinon vous serez encore trop faible demain.
La jeune femme aux cheveux violets le regarda tristement.
« Oui… Mais j’ai trop peur… Mes souvenirs et mes cauchemars s’entremêlent… Je ne sais plus quoi faire... »

L’homme l’a mena lentement vers le piano à queue qui se trouvait dans la dites chambre, l’y assit et s’installa près d’elle.
- Jouez un morceau… Cela vous apaisera... 
Elle confirma et commença à jouer d’une main souple et délicate. Le son de la mélodie était lourd de nostalgie et de désespoir.

Finalement, au bout d’une heure de discussion avec Ichiru, son assistant personnel, celui-ci l’a coucha dans son grand lit à baldaquin noir. Rei s’endormit au bout de quelque temps, exténuée.

Mais Rei s’éveilla en sursaut. Hurlant comme une hystérique. Elle était en eau, fiévreuse et paniquée. Elle ne semblait pas reconnaître sa chambre. Sans s’en rendre compte, elle se leva du lit, et sauta par sa fenêtre. Etant au premier étage, la réception ne fut pas sans douleur. La jeune femme courut dans les rues de Miami, ne redevenant toujours pas elle-même.

Dans sa tête, Equinoxe riait à gorge déployée. Equinoxe, c’était sa double personnalité. Un être ignoble qui ne voulait que s’amuser en lui faisant du mal, à sa manière.

Rei s’arrêta en pleine rue, mettant ses mains sur ses oreilles, elle tomba à genoux à terre et se mit à pleurer en chuchotant :
« Tais-toi… Tais-toi Equinoxe »


avatar


25
Leda Muir
Instagram Mooncaller Leda Muir, avatar par Mélaïs
17/05/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: Sommes nous pareille? [PV: Maelle] Ven 23 Juin - 16:52

Cette journée-là, Eric te permit de terminer plus tôt au bar. Tu lui avais raconté que c'était difficile pour toi de travailler ces dernier temps puisque les voix prenaient de plus en plus de place dans ta tête. Tu prenais encore ta médication, pour une fois, mais tu avais l'impression qu'elle n'était pas assez forte. Tu n'arrivais pas à les faire taire totalement. Pour avoir l'esprit tranquille, tu devais prendre ta cocaïne. C'était ce qui marchait le plus. Lorsque tu étais au travail, tu essayais de réduire ta consommation le plus possible, mais tu prenais de la marijuana. Ça marchait quand même bien et tu avais l'air beaucoup moins sous l'effet d'une drogue. Tu devenais moins aggressive que sur la cocaïne. Mais lorsque tu terminais ton boulot, tu allais marcher et tu t'arrêtais à un endroit tranquille pour pouvoir aspirer de la poudre blanche par ton nez. Tu savais que tu ne pourrais pas être tranquille chez toi sans être sous son effet. Tu savais aussi que ce n'était franchement pas la meilleure idée du monde de mélanger drogue et antipsychotique, mais tu n'avais pas vraiment le choix. Tu n'arrivais pas à fonctionner autrement.
Donc lorsque tu eûs terminé au bar, tu allais directement vers The Kampong, un petit parc qui était très tranquille à cette heure de la nuit. De plus, ce n'était pas tellement loin de chez toi. Tu n'aurais donc pas à prendre de taxi ou à faire une longue marche. Tu pressas le pas. Tu n'avais pas peur de ce qui pouvait t'arriver dans les rues de Miami à cette heure, mais tu avais peur de ce que les voix pouvaient te forcer à faire si elles revenaient dans ton esprit avant que tu puisse prendre ta drogue. Tu n'étais pas totalement arrivé à ta destination lorsque tu entendis une voix. Tu t'arrêta subitement. Ce ne pouvait pas être les voix, pas maintenant. Puis, tu l'entendis plus clairement. « Tais-toi… Tais-toi Equinoxe. » Tu te retournas et vit une jeune femme, clairement plus jeune que toi, se tenir la tête. Tu reconnus le signe. Elle avait quelqu'un dans sa tête qui lui parlait. Tu t'approchas d'elle et lui tendit un petit sachet de cocaïne. Tu en avais deux sur toi, tu pouvais bien partager. « Tiens, c'est la seule manière que j'ai trouvé pour les faire taire complètement. » Tu lui fit un sourire rassurant. Pour toi, tu ne faisais rien de mal, tu ne faisais que l'aider.

avatar


28
Dasha Sidorchuk
everdeen.
25/05/2017
A. Béatrice Duval & Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: Sommes nous pareille? [PV: Maelle] Lun 3 Juil - 23:41

Les lumières aveuglantes, les hauts buildings, les bruits incessant de la ville... Tout tournait dans sa tête. Ne distinguant plus vraiment le monde réel et le monde imaginaire. Il y avait le monde réel. Ici, à Miami, dans le beau manoir que lui avait "offert" son Père. Et il y avait le monde imaginaire. Crée de toute pièce par son subconscient. Ou elle aimait se réfugier quand elle ne se sentait pas bien. Pendant ce temps, c'était Equinoxe, ou plutôt Nox, de son surnom, qui prenait les commandes. Il lui fallut quelques secondes pour que le tournant autour d'elle se tasse. Elle tomba à genoux, remarquant une jeune femme brune s'approcher d'elle lentement, lui tendant un petit paquet remplit de poudre blanche. Mais? Qu'est-ce que c'était? Qu'est-ce que cela pouvait bien signifier? Elle n'en savait rien. Rei, en tout les cas... Dans ces moments la, elle perdait presque la mémoire sur ce qui est bien ou mal, devenant presque une petite fille de six ans à part entière... Soudain, dans les fins fonds de son cerveau, un rire sadique et sensuelle vint se répercuter sur les murs de son esprit.
"Haha... Ma pauvre chérie... Ne t'inquiète pas, je vais m'en occuper..."
Rei fit non de la tête frénétiquement, tellement qu'une crise de panique allait bientôt faire place...
« N..non.. J..je... Je ne veux pas... Ne me forcez pas... Je ne veux pas retourner la bas...!! »
Et voilà, crise de panique! Nox susurra doucement à "l'oreille" de son hôte, comme si elle était entrain de lui brosser les cheveux.
"Tout va bien ma belle, ça va aller, je vais m'occuper de tout ceci, va jouer avec les autres..."
Les autres? Cela voulait-il dire que Rei avait d'autres personnalités que Nox? Allez savoir...
Sur ce, Rei ferma les yeux une seconde, et en les rouvrant, ce n'était plus elle, mais Nox. Elle se leva, fière et sans peur, sensuelle et égale à elle-même.
« Hey miss brune complétement shootée! Tu crois que ma petite ne veut plus m'entendre? Elle n'a que moi sur qui compter... »



[HRP: En rouge entre "..." en italique, c'est Nox qui parle à Rei dans sa tête et quand c'est rouge et que ça prend forme du dialogue de Rei, c'est Nox qui parle avec le corps de Rei, aux autres personnes.]

avatar


25
Leda Muir
Instagram Mooncaller Leda Muir, avatar par Mélaïs
17/05/2017


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: Sommes nous pareille? [PV: Maelle] Jeu 13 Juil - 20:15

La jeune femme qui était devant toi avait l'air complètement terrifiée. Tu avais l'impression de te voir dans un miroir. Tu avais l'impression que c'était toi, avant que tu découvre la cocaïne. Tu ne savais pas que vous étiez plusieurs cas à Miami. Parce que pour toi, c'était simple : la jeune femme aux cheveux violet devant toi était schizophrène également. Tu ne savais pas qu'il existait d'autres troubles mentaux qui concernaient la personnalité. Non, pour toi, tu avais la maladie qui était la plus débile. Il n'en existait pas qui étaient encore pire.
Lorsque tu avais tendu le sachet de poudre à la fille, tu avais vu une lueur d'incompréhension dans ses yeux. Tu ne pouvais pas croire qu'elle n'avait jamais vu de la drogue, qu'elle ne savait pas ce qu'était la coke. Tu avais commencé à en consommer avant même d'avoir atteind ta majorité et pour toi, c'était quelque chose que les gens avaient déjà tous vu à défaut d'avoir consommé. Sa réponse était toutefois claire : elle faisait tellement non de la tête que tu ne pouvais pas penser qu'elle en voulait. « N..non.. J..je... Je ne veux pas... Ne me forcez pas... Je ne veux pas retourner la bas...!! » Elle avait l'air d'être en état de panique totale. Tu savais que c'était difficile de vivre avec les voix, mais elle devait se relaxer un peu, sinon elle ne serait jamais capable de les combattre. « Va falloir apprendre à te relaxer un peu par contre parce que sinon, elles prendront le dessus. Je sais de quoi je parle. » Tu te retournas et fit une ligne avec la poudre qui était dans le petit sac sur le banc de parc. Tu ne pouvais pas attendre plus longtemps, il fallait que tu consomme ta drogue immédiatement puisque tu savais que les voix n'attendraient pas plus longtemps. Tu ne voulais surtout pas avoir affaire à elles. « Hey miss brune complétement shootée! Tu crois que ma petite ne veut plus m'entendre? Elle n'a que moi sur qui compter... » Tu te retourna pour faire face à la jeune femme. Tout d'un coup, elle n'avait plus l'air aussi vulnérable que ce qu'elle l'était il y a à peine deux secondes. Elle avait l'air sûre d'elle. Mais il y avait un petit quelque chose aussi qui avait changé dans sa voix. Tu te mis à chuchoter. « Merdre, elle est encore plus tarée que moi celle-là. » Tu ne savais pas à quoi tu avais affaire, mais tu étais pas mal sûre que tu parlais maintenant aux voix que la jeune femme tentait d'échapper. Tu ne savais pas comment ça se pouvait, mais elles avaient prit la place de la vraie propriétaire de ce corps. « Premièrement, je suis rousse. Deuxièmement, si elle t'a demandé de te taire, c'est qu'elle ne veut plus t'entendre. » Le fait d'être sous l'effet de la cocaïne t'aidait à garder ton calme.

avatar


28
Dasha Sidorchuk
everdeen.
25/05/2017
A. Béatrice Duval & Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: Sommes nous pareille? [PV: Maelle]






Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sommes-nous pareil?
» Sommes nous tous fou ?
» Sommes-nous morts?
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?
» - Quel jour sommes-nous ? - Aujourd'hui - Chic, c'est mon jour préféré !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-