.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Message
Sujet: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Jeu 4 Mai - 21:26

La visite de l’appartement avait été plus longue que prévu. Béatrice avait pris son temps pour bien visiter et voir si l’appartement lui conviendrait vraiment. Et il fallait dire qu’elle avait beaucoup parlé avec Neal. Peut-être trop. Elle n’avait pas voulu lui raconter sa vie, faire pitié… Mais ça avait été beaucoup trop facile de se confier. Elle ne comprenait pas pourquoi, mais elle avait le goût de lui faire confiance. Peut-être parce qu’il parlait déjà de l’aider avec le bébé ? Il avait l’air prêt à faire des sacrifices pour ce petit être qui n’était pas encore né et ça lui faisait beaucoup de bien. Elle aimait penser que son enfant aurait une figure masculine sur qui compter. En même temps, elle avait peur. Elle avait peur de trop s’attacher encore une fois et de souffrir. Elle avait peur que son enfant souffre. Elle devait protéger son bébé. Elle n’était plus seule maintenant. Elle avait même peur de regretter d’avoir pris cette appartement, de devoir avoir contact souvent avec lui. Et s’il n’était pas l’homme qu’il avait l’air d’être ? S’il n’était pas si attentionné et si gentil qu’il avait l’air d’être ? Aussitôt que cette pensée arriva dans son esprit, elle se dit qu’elle ne devait pas avoir de mauvaises pensées comme cela. Elle devait être positive. C’était mauvais pour la santé de son bébé et la sienne.
Lorsqu’elle sortit de l’appartement, Béatrice sauta dans sa voiture et mit le cap chez Rhiannon. En regardant l’heure, elle savait que ses cours étaient terminés et qu’elle risquait d’être à sa maison. Elle l’espérait du moins. Elle devait lui faire la demande. En fait, Béatrice avait recherché un grand appartement pour qu’elle puisse y habiter confortablement avec son bébé et son amie, mais elle ne savait même pas si Rhiannon lui dirait oui. Elle avait bon espoir, mais le contraire était aussi possible. Béatrice passa dans un restaurent chinois. Elle avait le goût de fêter la grande nouvelle. Elle était de bonne humeur et cela lui donnait de l’appétit. Elle savait qu’elle risquait de le regretter quelques minutes après avoir ingurgité toute cette nourriture, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de vouloir fêter le départ pour sa nouvelle vie.
Arrivée chez son amie, elle prit le sac avec les boîtes de nourriture et elle alla frapper à sa porte avec des petits coups rapides. Lorsque la porte s’ouvrit, elle avait un sourire sur le visage. Elle leva le sac dans les airs. « Tu es dispo pour un petit souper entre moi et toi ? » Elle avait encore le teint pâle, des cernes prononcées sous les yeux, mais le sourire qu’elle avait sur ses lèvres était réel et sincère. Cela faisait bien longtemps que cela n’avait pas arrivé.

avatar


181
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Jeu 11 Mai - 19:52

En quelques semaines seulement, ma vie n'avait pas vraiment changé. Toujours aussi morne, toujours aussi habituelle. La rentrée n'avait pas eu raison de moi, encore, mais c'était la tempête qui avait complètement tout chamboulé. J'étais perdue, je ne savais pas que faire. Une grosse partie de l'université avait été détruite, y compris certains logements à l'intérieur, dont mon bâtiment. J'avais donc, comme pas mal de personnes vivant dans mon bâtiment, été sommée de prendre mes affaires et de trouver un autre logement. Ne pouvant pas rentrer chez moi, faute d'argent, et refusant complètement de squatter chez mes cousins/cousines, j'avais été bien heureuse que la confrérie Eta Nu Psi ait leur maison complètement intouchée par les derniers événements. Dieu merci, sinon, j'aurais été complètement sans abri sans ça. J'avais donc intégré l'une des chambres, qui me rappelait largement celles des Alphas, quelques années auparavant.  
Ce jour là, j'avais fini les cours tôt. Fatiguée, je m'étais dépêchée de rentrer à la maison des confréries, pour vite aller me coucher dans mon lit. En petit short et en t-shirt super large, sous des couettes plus que chaudes, j'étais bien. Je me tapais une petite sieste tranquille, sans faire attention à autre chose. Nous étions trois à la maison de la confrérie. Je savais d'avance que Janice et Paul étaient occupés. Les règles de la confrérie interdisait la copulation dans la maison, mais nous savions tous que cette règle était largement enfreinte par presque tout le monde sinon tout le monde. Alors, sachant que je n'étais pas le genre à balancer tant que je n'en savais pas plus et que je n'entendais rien, je savais que je pouvais dormir.
Ma chambre étant prêt de l'entrée, quand on frappa à la porte, je me réveillais instantanément et, en petite tenue, les cheveux en bataille, descendant en cascade dans mon dos - la repousse avait été très rapide, mais je n'allais probablement pas tarder à tout recouper encore plus rapidement - j'allais ouvrir la porte, sans même me rendre compte que je n'étais ni en tenue pour ouvrir, ni en tenu pour rester en communauté dans la maison. Tant pis, si tout allait bien, nous étions peut-être toujours trois, voire j'étais toute seule. En ouvrant la porte, je fis face à des bras levés tenant des sacs. Un petit sourire sur le visage, j'avais déjà reconnu la personne derrière sans même avoir besoin d'en voir plus. Son ventre me disait tout. « Oh Bea! Oui bien sûr! » J'étais quand même tout de même un peu honteuse, moi qui accueillais mon amie dans une maison qui n'était pas la mienne dans une tenue complètement débraillée et indécente. Le seul avantage c'était que nos chambres étaient plutôt grandes et que je n'avais pas peur de salir mes draps avec de la nourriture, au pire des cas.

_________________
I hate you, I love you...
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.

avatar


63
Jennifer Lawrence
Shiya
28/04/2017
Elio.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Jeu 11 Mai - 20:19

Aujourd’hui était une bonne journée et rien ne pourrait gâcher ça. Elle était heureuse d’avoir trouvé son appartement. Elle n’aurait pas pu rêver de mieux. Il était grand, spacieux et tellement beau ! Il était plutôt moderne et c’était ce qu’elle adorait. Finalement, elle avait fait la connaissance d’un homme qui était sexy, beau et super gentil. Tellement gentil qu’il lui avait proposé de l’aider avec son bébé alors qu’elle ne le connaissait même pas. Il était aussi tellement généreux de lui faire le loyer aussi peu cher que cela. Elle s’attendait à un bon deux cent dollars de plus par mois et ce n’était pas le cas. Elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il avait peut-être fait ça par pitié, mais elle n’en avait pas vraiment eût l’impression. Et elle était sûre que sa très bonne amie Rhiannon allait accepter l’offre d’être sa colocataire. Elle avait les mains pleines de sac de ce qui allait être leur repas. Elle savait qu’elle avait probablement trop acheté de nourriture, mais elle n’avait plus de nausée depuis deux jours et elle comptait bien en profiter pour manger le plus qu’elle le pouvait. Elle le devait bien à son bébé. Lorsque son amie lui ouvrit la porte, elle réalisa qu’elle venait de la réveiller, mais elle ne s’en voulait pas du tout. Elle avait trop une bonne annonce à lui faire pour la laisser à sa sieste et retourner tranquillement chez ses parents. « Oh Béa ! Oui bien sûr ! » Béatrice entra aussitôt dans la villa où logeait maintenant son amie et se dirigea directement dans sa chambre. Elle savait où elle se situait puisqu’elle était déjà venu une fois lui rendre visite. Elle regarda autour d’elle et posa ses sacs sur un coin de bureau où il n’y avait rien. Elle se retourna vers Rhiannon avec un grand sourire. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas souri comme cela qu’elle en avait mal aux joues. « En fait, on a quelque chose à fêter. » Elle essaya de garder le suspense quelques secondes. Elle n’était toutefois pas capable de se retenir plus longtemps. C’était la meilleure nouvelle qu’elle avait eût depuis une bonne dizaine de semaine. « Je me suis trouvée un appartement. Un grand six pièces dans un bâtiment qui n’a pas été abîmé dans la tempête. Le propriétaire est carrément canon et terriblement gentil. Le loyer n’est pas trop cher et il me le loue complètement meublé. À part pour le chambre de bébé bien sûr. » Elle prit une pause. Elle ne pouvait pas tout dire d’un coup, Rhiannon en serait assommée. Puis, vint l’heure de la grande demande. Elle avait tellement le trac de se faire dire non. Il n’y aurait que ça qui pourrait gâcher sa journée. « Le seul point négatif, c’est qu’il est trop grand pour que je sois toute seule avec bébé. » Une autre pause. Elle était sûre que son amie pouvait ressentir son excitation. Elle avait l’impression d’être une bombe sur le point d’exploser. « Est-ce que tu veux vivre avec moi? » Voilà, la question était posée. Elle était stressée d’avoir sa réponse.

avatar


181
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Jeu 11 Mai - 20:31

J'étais juste un peu gênée. De toute façon, j'étais gênée en permanence, me diriez-vous. Mais ouvrir la porte dans cette tenue à Béatrice, ça avait été presque terrible. Dieu merci, personne d'autre ne m'avait vue comme ça, sinon je me serai sans doute terrée six pieds sous terre de honte. Mais je ne me laissais pas abattre. J'aurais plus eu honte si Jules s'était décidé à revenir et m'avait trouvée dans cette situation.
Mais autant dire, que, depuis tout ce temps, il allait bien falloir que je me fasse une raison. Jules ne reviendrait probablement jamais et, même si j'avais du beau monde autour de moi, dont notamment Béatrice et Lewis, que je louais chaque jour d'être là, même si, dans le cas de Béatrice, c'était toujours un peu plus compliqué, il allait falloir que je me remette assez vite de cette disparition soudaine. En plus de m'avoir fait miroiter que nous allions nous remettre ensemble et de m'avoir déçue, il était parti sans un mot. J'avais su, par sa soeur, Madison, qu'il avait préféré s'exiler. Grand bien lui fasse, va! Le plus triste, c'est que Madison n'avait pas tardé à le rejoindre quand elle s'était rendue compte qu'il lui manquait et que, sans lui, sa vie allait un peu de travers. Ca ne sautait pas aux yeux de tout le monde, mais ma vie aussi allait de travers. Et, comme elle, c'était la faute de son frère. Je n'étais pas rancunière, sauf dans le cas de Jules. Nous avions vécu des années sans que j'accepte de lui adresser la parole, et il avait gâché tous ses efforts en me brisant le coeur une deuxième fois. Trompe moi une fois, honte à toi, trompe moi deux fois, honte à moi!
Enfin, je mettais ces pensées de côté. Je me réveillais de ma sieste et n'avais pas vraiment la force de vouer une haine sans nom à mon ex. Je souris à mon amie. « Oh super, quoi donc? » Ma voix était lasse, et j'espérais qu'elle ne le prendrait pas pour elle, mais le réveil était un peu difficile et rapidement, la fatigue reprenait le dessus. « Oh mais trop bien ! » De suite, j'avais l'air un peu plus enjouée. Je me calais sur mon lit et, sans pour autant me recoucher, j'enfilais les couettes sur moi pour me tenir bien au chaud. Je regardais Béatrice. Elle se faisait vraiment du souci pour les colocataires ? avec la tempête, les gens allaient se ruer pour habiter dans un endroit épargné. « T'en fais pas, les gens qui cherchent une colocation, ça court les rues, tu trouveras forcément! » ajoutai-je en bâillant. Toutefois, Béatrice était un peu trop excitée pour que la situation soit normale. J'étais toutefois trop endormie pour être réceptive et que son excitation fasse un rebond sur moi. Toutefois, rapidement, la fatigue semblait s'évanouir et j'ouvris des grands yeux. « Sérieusement? » Oops! dans ma question, rien ne disait oui, ni ne disait non.

_________________
I hate you, I love you...
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.

avatar


63
Jennifer Lawrence
Shiya
28/04/2017
Elio.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Dim 25 Juin - 22:57

Béatrice sentait qu’un vent de fraîcheur s’installait dans sa vie en même temps que s’installait l’automne sur Miami. Elle avait le goût de retrouver le sourire, de pouvoir être heureuse et attendre son bébé avec impatience sans avoir à se soucier d’un tas de truc. Et quoi de mieux que d’avoir son appartement à elle pour pouvoir se faire un petit cocon ? Elle avait hâte de boire du chocolat chaud assise sur un sofa qui lui appartenait et de tremper des biscuits à l’intérieur de celui-ci. Elle pourrait écouter ses propres émissions sur sa télévision. Plus personne pour lui dire que c’était à son tour d’en profiter. Ce serait magique. Il ne restait plus qu’à avoir la réponse de Rhiannon. « T'en fais pas, les gens qui cherchent une colocation, ça court les rues, tu trouveras forcément! » Béatrice avait le goût de lui crier qu’elle ne cherchait pas n’importe quel colocataire, que c’était elle qu’elle voulait. Elle voulait habiter avec son amie, avec celle qui essayait de la rassurer depuis le début de sa grossesse et qui était convaincue qu’elle allait faire une bonne maman. Béatrice voulait Rhiannon dans la vie de son enfant et elle voulait pouvoir la voir à chaque jour de la semaine. Ce serait rassurant pour elle. La jeune blonde ne voulait pas se lancer dans ce projet seule. Elle avait besoin d’un pilier, de quelqu’un qui croyait en elle et son amie répondait bien à ses critères. « Sérieusement? » Rien dans son visage ni dans sa réponse lui laissait entendre si elle voulait ou non. Béatrice n’était plus sûre de rien. Elle avait maintenant l’impression qu’elle lui dirait non, qu’elle ne pourrait pas rester avec un bébé à plein temps. Elle avait l’impression qu’elle resterait toute seule et que son amie allait plutôt venir la voir de temps en temps. « Je sais que je ne suis pas toujours facile à endurer comme fille et que parfois, je peux être carrément soûlante, mais je t’avoue que j’aimerais vraiment être ta colocataire. J’aimerais que tu sois avec moi à chaque jour pour me rassurer quand je vais avoir un coup de déprime. Tu n’auras pas à t’occuper du bébé, je vais m’en occuper moi-même. Mais j’aimerais vraiment que tu fasses partie intégrante de nos vies. » Elle prit une petite pause. Elle avait peur que Rhiannon réponse par la négative, mais elle ne pouvait pas la forcer à accepter sa proposition. « Mais si tu ne veux pas, je comprendrai, je sais que ce n’est pas toujours évident d’habiter avec un bébé qui n’est pas le sien. Parce que même si tu ne t’en occupe pas, il pleura parfois et il fera du bruit… »

avatar


181
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Jeu 29 Juin - 17:57

L'annonce avait été un choc. Je me serai attendue à tout sauf à ça. Je savais que le courant avec Béatrice passait de mieux en mieux, et qu'en plus d'être là pour la soutenir dans sa grossesse, je savais que je pouvais compter sur elle pour accepter certaines choses, parmi lesquelles il fallait compter sur le départ de Rose. C'était horrible à dire, mais n'avoir aucune nouvelle d'elle équivalait à la savoir morte, sinon pire, puisqu'elle agissait de la sorte. Et excepté les quelques paroles qui se voulaient réconfortantes de sa mère, qui répondait d'ailleurs de moins en moins à mes derniers appels, ne se voulaient pas vraiment si rassurantes que ça. Alors avoir Béatrice à mes côtés, c'était une vraie bouffée d'air pur. Puis c'était une façon comme une autre de renouer avec mon passé, et mes amis que j'avais, en grandissant, plutôt mis de côté puisque j'avais appris à n'en faire qu'un avec Rose, qui, de son côté, avait fini bien plus indépendante que ce que je ne l'avais jamais été.

Mais la proposition de Béatrice, c'était décidément quelque chose. C'était une preuve assez impressionnante qu'elle me faisait confiance, même si j'étais la gosse de pauvre qui trimait entre bourses et jobs étudiants pour avoir un tant soit peu d'économies, en l'occurrence, même pas cent dollars.
J'étais prête à tout endurer de toute façon, tant que je sortais de cette foutue situation. J'aimais mon indépendance et, même si j'avais déjà expérimenté et adoré les maisons des confréries, si je n'étais pas capable d'avoir un endroit où j'étais plus dépendante, j'allais finir par devenir complètement dingue et aliénée, du moins, bien plus que je ne l'étais déjà en tout cas.

Ma chambre n'était pas énormément dérangée, pourtant, comme en réponse à ses paroles, je me sentais le besoin soudain de tout nettoyer. Je rangeais les quelques vêtements que j'avais laissés posés sur mon bureau, les pliant soigneusement avant de les mettre de côté, mais pas dans mon armoire, sortais mes sacs pour mettre les plus petits dans ma valise et balançais absolument tous mes vêtements qui n'avaient pas besoin d'être plus pliés que ça, dans ladite valise, arrangeais le tout dedans, ordonnais mon bureau et mis mon ordinateur portable (prêté par l'université durant le temps de mes études, avant que je ne puisse un jour espérer m'en acheter un), Au final, excepté mon lit et le paquet de gâteaux que j'avais laissés sur ma table de nuit, on aurait pu croire qu'un ras de marée avait tout emporté sur son passage. Ma valise contenant toutes mes affaires personnelles, mon sac, toutes celles de cours, je les poussais dans mon armoire, où ils avaient largement le temps et la place de rester. Encore plus crevée par tout ce remue-ménage qui n'avait durée que dix petites minutes pour moi -probablement plus longues pour Béatrice qui attendait certainement une réponse- je reviens m'asseoir, à moitié avachie sur mon lit, les yeux semi fermés.  « Eh bien, écoute, si ça ne te dérange pas d'être en colocation avec quelqu'un que tu ne vois pas beaucoup à défaut que cette personne puisse payer sa part de loyer, quelqu'un qui est assez rigoureux sur les moments de travail, et qui va aller jouer avec ton bébé quand tu auras envie d'être tranquillement avec lui, quelqu'un qui va s'amuser à jouer les mamans poules avec toi, je pense que mes affaires son prêtes. » Le petit sourire que j'ajoutais démontrait de ma fatigue. La prochaine fois, je ne m'occuperai certainement pas de mettre tout ce qui pouvait être déménagé et qui m'appartenait, dans des bagages en moins de dix minutes.  « Et ne t'inquiète pas, un bébé, ça ne m'angoisse pas plus que ça, moi aussi je suis capable de faire du bruit. » Oui, j'avais longtemps été charriée par Jules quand, à l'époque, il m'était arrivé, à deux ou trois reprises seulement, de dormir avec lui. J'espérais qu'il affabulait, mais il paraissait que je ronflais fort. Très fort.

_________________
I hate you, I love you...
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.

avatar


63
Jennifer Lawrence
Shiya
28/04/2017
Elio.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Lun 10 Juil - 15:09

Rien dans l’attitude de Rhiannon lui laissait voir sa réponse à la demande que Béatrice venait de lui faire. Béatrice avait bien vu à sa manière de réagir qu’elle ne s’attendait vraiment pas à cette demande, mais elle ne savait pas si elle était contente ou si elle ne savait tout simplement pas comment lui dire non. Lorsque son amie se leva, Béatrice se demandait ce qu’elle allait faire. Elle le regarda commencer à faire du ménage. Mais que ce passait-il ? Pourquoi ne lui répondait-elle pas ? Lorsqu’elle constata qu’en fait, elle faisait ses bagages, un sourire arriva sur les lèvres de Béatrice. Elle commençait à comprendre ce qui se passait. Si elle comprenait bien, son amie se préparait déjà pour le déménagement. Mais elle aimait mieux ne pas sauter aux conclusions et attendre que son amie lui dise clairement quel était sa réponse. Elle attendit sagement, jusqu’à ce qu’elle vint se rasseoir sur son lit. « Eh bien, écoute, si ça ne te dérange pas d'être en colocation avec quelqu'un que tu ne vois pas beaucoup à défaut que cette personne puisse payer sa part de loyer, quelqu'un qui est assez rigoureux sur les moments de travail, et qui va aller jouer avec ton bébé quand tu auras envie d'être tranquillement avec lui, quelqu'un qui va s'amuser à jouer les mamans poules avec toi, je pense que mes affaires sont prêtes. » Béatrice tapa dans ses mains comme une gamine. Ses yeux se remplirent d’eau. Elle était tellement contente que son amie accepte sa proposition ! Et ses hormones y étaient pour beaucoup. Elle avait de la difficulté à retenir ses émotions. Elle mit ses mains sur son petit ventre rebondis. Elle ne pouvait pas croire qu’elle ne serait plus jamais seule et qu’elle allait avoir de l’aide avec le petit humain qui était encore en confection même si elle ne voulait absolument pas que Rhiannon ait à l’élever. Béatrice voulait juste une aide, une épaule sur qui s’appuyer quand elle aurait de la difficulté à garder sa tête hors de l’eau et non une deuxième maman pour son enfant. « Je suis tellement contente que tu acceptes Rhiannon ! Je te promets de tout faire pour ne pas être trop insupportable comme colocataire. Tu verras, l’appartement est sublime ! Je suis sûre que tu vas l’aimer. » Elle se leva et alla attraper les boîtes qui contenaient la nourriture qu’elle avait acheté. Riz frit aux crevettes, chop suey et bien d’autre mets chinois les attendaient bien patiemment. « Et ne t'inquiète pas, un bébé, ça ne m'angoisse pas plus que ça, moi aussi je suis capable de faire du bruit. » Béatrice eût un petit sourire. Son amie était bien chanceuse que ça ne l’angoisse pas parce qu’elle, elle était complètement terrifiée à l’idée d’être maman. Elle était même convaincue qu’elle ne serait pas une bonne mère, mais elle garderait cette peur pour elle. Elle était là pour une heureuse annonce et non pour parler encore une fois de ses craintes. « Tiens sers-toi ! C’est pour fêter notre nouvel colocation ! » Béatrice prit quelques bouchées dans le riz frit au crevette. Elle eût un petit sourire en coin et se remit à parler après avoir terminé d’avaler sa bouchée. « En plus, le propriétaire est plutôt pas mal et il est très gentil en plus. »

avatar


181
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016] Dim 30 Juil - 15:24

J'étais une personne complètement psycho-maniaque, si l'on pouvait dire. Mes cousins le savaient déjà. Surtout Pryam. Pryam devait supporter d'entendre une folle s'exciter sur sa sonnette quasiment tous les deux jours, je lui faisais des milliers de bisous chaque jour pour le saluer. Bref, un comportement psychotique qui me faisait passer pour une malade mentale, mais je ne m'en formalisais que guère, adorant complètement mon train de vie, sachant exactement combien les gens me pensaient déranger. Sauf ma famille et mes amis, qui savaient très bien à quoi s'en tenir.
C'est pour ça qu'en faisant mes bagages, je ramenais toutes mes affaires. Les draps, le bureau, tout ça, ça n'était pas à moi. Les draps allaient à la laverie et seraient récupéré par le personnel de l'université, tandis que moi je n'avais qu'un papier à signer pour dire au revoir à mon logement, même si, autant le dire la maison des confréries me manquerait toujours, même si les Êta Nu Psi n'étaient pas mes premiers confrères sur le campus.
 « Tu ne t'attendais quand même pas à une autre réponse, si? » Mieux valait pas, parce que je ne pouvais pas demander mieux comme proposition.
Béa avait amené de quoi manger et elle avait ouvert le tout pour qu'on se serve. Super! Au moins, j'allais pouvoir manger, et si c'était en plus pour "fêter ça", c'était énorme. « Ahah, avoue, tu n'as regardé que ça pendant toute la visite et la signature du bail, pas vrai? » Pas tellement son genre, mais pour qu'elle en parle à ce point, il devait y avoir de ça quelque part.

_________________
I hate you, I love you...
Dream lover, until then I'll go to sleep and dream again that's the only thing to do till all my lover's dreams come true.

avatar


63
Jennifer Lawrence
Shiya
28/04/2017
Elio.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Veux-tu vivre avec moi ? :: Rhiannon [10.2016]






Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « On n'oublie jamais, on apprends juste à vivre avec. » ▬ Dorcas
» Veux-tu manger avec moi ? [Pv:MayLyn]
» Veux-tu jouer avec moi ? [PV Momoshi]
» Veux-tu jouer avec moi ?
» Veux-tu courir avec moi? (PV Lakini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-