.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Message
Sujet: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Mar 2 Mai - 22:12

Et le grand jour arriva...
Zelda & Béatrice
Bébé : facile à faire, difficile d'en accoucher...

Trente-cinquième semaine de grossesse. Béatrice était prête à recevoir son bébé. La chambre était complètement décorée, elle avait choisi le prénom, elle avait avisé le directeur de l’université qu’elle ne terminerait pas l’année puisqu’elle ne pourrait pas vraiment prendre le temps d’aller à l’école avec son bébé naissant. Elle avait décidé de prendre du temps pour apprivoiser son nouveau statut de maman. Elle voulait profiter du temps qu’elle aurait avec sa petite fille parce que tout le monde lui disait qu’elle grandirait trop vite à son goût. Elle avait hâte au grand jour, mais en même temps, elle ne voulait pas perdre son gros bedon. Elle voulait continuer de la sentir donner des petits coups de pied dans son ventre, voir l’eau du bain bouger parce que le bébé se laissant aller à une petite danse.
Cette après-midi-là, elle se décida à aller dans une boutique pour enfant. La garde-robe de sa fille était déjà bien remplie, mais elle ne pouvait pas résister à l’appel des mignons petits vêtements. Elle craquait à chaque fois qu’elle voyait une robe ou un petit pyjama à patte. Elle ne pouvait s’empêcher de se dire que sa fille serait la plus belle dans chaque morceau de vêtement et elle décidait toujours de tout acheté, incapable de faire de choix. Lorsqu’elle prit la décision que c’était le moment d’aller faire du shopping, elle alla s’habiller, devant quitter son pyjama le plus confortable. Elle mit alors une robe ample. C’était une des seules choses qui lui faisait encore et qui n’était pas trop serré au niveau de son ventre. Elle avait l’impression qu’elle allait exploser avant d’accoucher tellement elle était grosse. Elle se dirigea par la suite vers sa voiture. Par chance, elle n’était pas grosse au point de ne plus pouvoir toucher le volant. Elle gardait donc la liberté de pouvoir aller où elle le voulait, quand elle le voulait.
Arrivé à son magasin de vêtement pour enfant préféré, elle se prit un panier et fit le tour de la boutique. Comme cela faisait quelques semaines qu’elle n’y avait pas été, elle trouvait pas mal de nouveauté. Elle mettait tout dans son panier sans se poser de question. Jusqu’à ce qu’elle se dise qu’elle devait aller payer. Elle réalisa alors qu’elle avait ambitionner. Elle ne pouvait pas s’offrir tout ça. Ses parents avaient beau l’aider encore côté finance, elle ne travaillait. Elle ne pouvait pas tout dépenser comme ça dans les vêtements d’enfant. Elle se mit à hésiter entre une petite robe à manche courte rayée bleu marin et blanc style matelot ou bien une autre petite robe blanche avec des marguerites. Elle se retourna vers une dame aux cheveux bruns. Elle ne la connaissait pas, mais elle devait avoir un avis extérieur. « Excusez-moi, vous pouvez me dire laquelle vous préférez ? »
Made by Neon Demon

avatar


179
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Ven 5 Mai - 18:55

Béatrice & Zelda
Et le grand jour arriva.


Il y a un moment que Zelda n'avait pas mit les pieds dans un magasin de vêtements pour sa fille, et cela commençait à se voir puisque la fillette ne rentrait presque plus dans ses vêtements. Beaucoup de vêtements étaient entassés dans un coin après les essayages infructueux de la jeune maman pour habiller sa fille. Zelda se traita de mère indigne ... La jeune femme à vrai dire apprenait tous les jours le rôle d'une maman. Elle n'avait jamais eu un très bon exemple avec sa mère puisqu'elle s'était très peu occupée d'elle et ses frères et sœurs. Et puis elle n'allait certainement pas lui demander des conseils en sachant que leur relation était loin d'être au beau fixe. Cela n'avait jamais été réellement l'entente entre les deux femmes, mais depuis que Zelda avait voulu présenter la fillette à sa mère et que cette dernière avait à peine posé le regarde sur le bébé et n'avait fait que parler de ses problèmes capillaires au lieu de prendre la peine d'apprendre à connaître sa petite fille, Zelda avait décrété qu'elle ne prendrait plus la peine de rendre visite à sa mère. Elle décida également qu'elle ferait tout pour ne pas lui ressembler et de s'occuper du mieux qu'elle pouvait de sa fille et de la choyer sans trop la gâter ! Zelda apprenait donc son rôle en lisant de nombreux livres qu'elle n'avait pas encore lu sur l'éducation, les enfants et comment gérer tout ça.

La jeune femme, bien qu'au début était effrayée à l'idée de devenir mère était plus qu'heureuse lorsque la fillette est entrée dans sa vie. La brunette s'était toujours vu comme une jeune femme indépendante, restant mariée à son travail et n'ayant pas d'enfants dans le futur, mais un homme revenu dans sa vie chamboula tout. Et bien que ce type s'était tiré dès qu'il apprit la nouvelle, elle ne regretta pas le moins du monde d'avoir gardé cet enfant et d'avoir décidé de l'élever seule. Bien qu'au final elle n'est pas vraiment seule puisque son meilleur ami est toujours dans les parages, son frère vieille toujours au grain et ses deux sœurs sont très présentes. Elle ne remerciera jamais assez sa famille et Noah d'avoir été présents. La jeune femme regarda sa fillette qu'elle avait finalement réussi à habiller avec une tenue encore à sa taille. Elle l'a prit dans ses bras et descendit pour lui préparer son biberon de midi afin de partir faire du shopping rapidement et de lui trouver de nouveaux vêtements.

Zelda profita de beau temps et décida d'aller à pied jusqu'au centre commercial. La petite dans la poussette et le sac à main à l'épaule, elle était en route. Arrivée dans la boutique, elle attrapa un panier en tissu qu'elle accrocha à la poignée de la poussette. La liste de vêtements à racheter était très longue, des grenouillères, des bodies, des chaussettes et chaussures, ainsi que des jupes, robes, et compagnie. Sa carte bleue allait chauffer ! La jeune femme fît le tour et remplit son panier de moitié lorsqu'elle s'arrêta au rayon des robes, une petite robe en jeans lui avait tapé dans l’œil. Il ne lui fallu pas longtemps avant qu'elle ne soit ajoutée dans le panier. Zelda allait continuer sa route dans le magasin quand elle fût interpelée par une jeune femme. Une jolie blonde au ventre rond se tenait face à elle, s'excusant et demandant tour à tour quelle robe la brune préférait. Deux robes aussi mignonnes l'une que l'autre.

Ho ! Bonjour, oui sans problème. Alors, hum ... dit-elle en souriant. Je dois dire que la petite robe rayée bleue et blanche me plaît beaucoup.

Zelda se mit à sourire. La jeune femme se souvient de la première fois qu'elle était rentrée dans cette boutique, elle devait avoir le ventre aussi rond que celui de son interlocutrice et elle était encore toute paniquée à l'idée de se tromper de taille de vêtement, de ne pas être prête à accueillir cet enfant ... Mais elle avait fini par remplir deux paniers à ras-bord de vêtements. Comparée à Zelda, la jeune femme avait l'air tout à fait sereine !

L'accouchement est prévu pour quand ? demanda-t-elle poliment.




(c) sweet.lips

_________________

❝ JEAN JACKET ❞  
Whenever I look back now, Forever nineteen somehow, Cause
when I put on my jean jacket, I still think about you, I wish I
couldn't drive you home, Listening to Thunder Road, Cause when
I put on my jean jacket, I still think about you ● The Summer Set

avatar


85
Felicity Jones
Ava : Cranberry & Maleficent; Gifs : Tumblr
29/04/2017
Ruby


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Ven 5 Mai - 19:28

Et le grand jour arriva...
Zelda & Béatrice
Bébé : facile à faire, difficile d'en accoucher...

Lorsque l’on regardait Béatrice, on pouvait se dire qu’elle était complètement sereine avec sa grossesse alors que ce n’était pas tout à fait le cas. Enfin, oui, elle l’était plus qu’au début, mais elle avait encore ses moments de peur, de tristesse et d’insécurité. Ça avait arrivé souvent qu’elle était arrivée dans la chambre de Rhiannon en pleurant et en lui disant qu’elle serait la pire mère de la planète, qu’elle n’arriverait pas à élever sa fille alors qu’elle n’avait même pas de père pour elle. Il lui était même arrivé une fois d’appeler sa propre mère en espérant un peu de réconfort, mais elle s’était vite rendu compte qu’elle ne pouvait pas compter sur elle, qu’elle n’aurait jamais de compassion pour sa propre fille. Celle-ci lui avait dit qu’elle avait fait la pire erreur de sa vie en refusant de lui donner le bébé en adoption et que maintenant, elle devait assumer les conséquences de ses actes seule. Elle voulait jouer à l’adulte et bien qu’elle le fasse seule… Béatrice avait donc compris qu’elle allait laisser sa mère le plus loin possible de sa vie. Son père aussi d’ailleurs. Elle avait compris que son bonheur était quand même assez fragile et qu’elle devait tout faire pour le protéger. Mais cette journée-là, dans le magasin de vêtement d’enfant, son bonheur était réel et il était à son comble. Quoi qu’il fallait dire que le magasinage lui remontait toujours le moral même dans les journées les plus dures. Mais là, elle devait se décider entre les deux petites robes et elle avait décidé de demander à cette inconnue avec la petite fille trop mignonne. « Ho ! Bonjour, oui sans problème. Alors, hum ... Je dois dire que la petite robe rayée bleue et blanche me plaît beaucoup. » Béatrice eût un grand sourire. C’était vrai que sa petite fille serait complètement mignonne dans cette robe style marin. Elle remis celle avec les marguerites dans l’étalage. « Merci beaucoup ! J’aimais beaucoup les deux, mais mon panier est déjà bien remplie, il fallait choisir. » Elle regardait quand même le modèle qu’elle avait remis à sa place. « Mais je vais vous avouez que je vais probablement me convaincre que ma fille va avoir besoin de ce modèle un coup rendu chez moi et je reviendrai probablement le chercher. » Elle riait de bon cœur. Elle avait l’impression d’être totalement pathétique, mais elle se disait qu’elle ne devait pas être la seule personne à faire ça. Elle était convaincue que plusieurs future maman devenait des acheteuses compulsives lorsque l’on parlait de son enfant. Elle porta tout d’un coup sa main à son ventre. Sa fille venait de lui donner un coup de pied assez douloureux dans le bas du ventre. Elle en eût le souffle couper pendant une fraction de seconde. « L'accouchement est prévu pour quand ? » Son sourire était revenu sur ses lèvres. Sentir sa fille bouger lui démontrait qu’elle était bien vivante, mais elle pouvait quand même modérer ses coups contre les parois de son utérus. Ça faisait un mal de chien quand même. « Il est prévu pour dans 5 semaines ! Mais je pense que je vais exploser avant d’accoucher. » Elle se mit à rire. Elle qui avait toujours eût un corps assez athlétique, ça lui faisait bizarre d’être aussi grosse. Et comme elle était mince avant de tomber enceinte, son bedon avait commencer à pousser dès les premières semaines. « Quel âge à votre bébé vous ? Elle est si mignonne ! » Voir des enfants aussi jeune la faisait sourire. Elle avait tellement hâte de tenir son enfant dans ses bras en même temps qu’elle avait la trouille de faire quelque chose de travers.
Made by Neon Demon

avatar


179
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Sam 13 Mai - 20:09

Et le grand
jour arriva
Béatrice - Zelda

La jeune femme face à elle se mit à sourire lorsque Zelda lui répondit que sa préférence allait à la robe rayée, et aussi rapidement la blonde remit l'autre robe à sa place. La future maman en profita pour remercier Zelda et lui avouer qu'elle reviendrait certainement chercher la robe remise en place plutôt parce qu'elle serait convaincue que sa fille en aurait besoin. Elle se mit à rire et la brunette se permit de rire en chœur avec elle. Zelda se revoyait tellement en elle.

Ne vous inquiétez pas, je connais ça aussi. J'avais beau m'empêcher de dévaliser le magasin, il fallait que je revienne le lendemain acheter ce que je n'avais pas prit la veille ! dit-elle en riant également.

Il est vrai que Zelda n'était pas une grande dépensière et n'aimait pas énormément faire les magasins, mais une fois qu'elle n'était pas loin de l'accouchement la fièvre acheteuse arriva en trombe et la styliste ne pu s'empêcher d'acheter ... Et surtout d'accumuler. Rapidement le futur bébé eut beaucoup de vêtements, voir trop de vêtements ! Lorsqu'elle grandit elle n'avait pas mis les trois quarts de ce que sa maman avait acheté des mois plus tôt. La maman se trouvait bête de voir le tas de vêtements en trop. Enfin elle s'était calmé quelques mois après, sa fille grandissant trop vite il lui était impossible de faire les boutiques et d'accumuler autant de vêtements. C'était un budget conséquent mais Zelda s'en fichait, si elle devait traîner avec les mêmes jeans pendant dix ans alors que sa fille devrait s'habiller toutes les semaines avec de nouveaux vêtements, elle s'en ficherait. Enfin, les vêtements trop petits n'étaient pas perdus, la jeune femme les apportait en général à des associations venant en aide aux jeunes mamans en difficultés. Cela lui faisait plaisir d'aider d'autres mamans ne pouvant pas subvenir comme il fallait financièrement.

Enfin, on se calme quand on voit notre bébé grandir beaucoup trop vite et qu'il est impossible d'acheter autant qu'avant sa naissance. rassura-t-elle.

Zelda lui sourit. La jeune femme lui répondit quant à la venue au monde de son bébé, cinq semaines. Elle continua en expliquant et en riant qu'elle exploserait avant d'accoucher. La brunette avait eu la même impression avant d'accoucher un mois avant terme. Ce n'était pas bien grave, mais la jeune femme ne s'y attendait pas du tout, elle qui se baladait tranquillement au supermarché elle se retrouva à perdre les eaux dans l'allée des fruits et légumes. Une petite dame âgée de la septantaine l'avait soutenue jusqu'à son meilleur ami débarque et l'emmène aux urgences. Zelda n'aura jamais autant remercié cette de l'âge de sa grand-mère d'avoir été présente.

Oui, on a l'impression d'être un vrai ballon de baudruche ... et accessoirement un puching-ball ! s'exclama-t-elle.

La jeune femme demanda l'âge de sa fille, précisant au passage qu'elle était mignonne. Zelda sourit.

Merci beaucoup. Alors ma petite Riley a eu cinq mois il y a deux semaines de ça, et elle me comble de bonheur bien qu'au début j'ai eu beaucoup de mal ... J'avais peur de faire tout de travers, son père ayant mis les voiles rapidement. Heureusement j'ai eu des amis et mes frères et sœurs pour m'épauler. avoua-t-elle.

Cela était plutôt facile de se confier à la blonde, elle avait l'air d'être d'une oreille attentive. Et bien qu'elle était plus vieille que la jeune femme face à elle quand elle attendait son enfant, la brune se dit que cela devait être aussi stressant à son âge également. Mais elle espérait que la future maman ne soit pas seule dans cette épreuve.

Et le futur papa n'est pas trop stressé par la venue de la petite ? demanda-t-elle en souriant.

Zelda ne pouvait s'empêcher de poser des questions, curieuse de nature. Elle avait peur que la future maman fuit en courant à cause de l’indiscrétion de la brune. Cette dernière se racla la gorge, elle était sûre d'avoir été un peu trop loin dans ses questions.

Pardon si je suis indiscrète, vous n'êtes pas obligée de répondre à toutes mes questions. D'ailleurs je ne me suis pas présentée, moi c'est Zelda. dit-elle en souriant et en lui tendant la main.

 
Code par Melody  |  Gif : nottrulyperfect.tumblr.com

_________________

❝ JEAN JACKET ❞  
Whenever I look back now, Forever nineteen somehow, Cause
when I put on my jean jacket, I still think about you, I wish I
couldn't drive you home, Listening to Thunder Road, Cause when
I put on my jean jacket, I still think about you ● The Summer Set

avatar


85
Felicity Jones
Ava : Cranberry & Maleficent; Gifs : Tumblr
29/04/2017
Ruby


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Ven 19 Mai - 14:51

Et le grand jour arriva...
Zelda & Béatrice
Bébé : facile à faire, difficile d'en accoucher...

Béatrice avait maintenant hâte d’accoucher, mais il fallait dire qu’elle était quand même très stressée. Elle n’avait pas l’impression d’être prête à assumer toutes ses responsabilités. Elle était quand même un peu plus sereine face à tout ça qu’au début, mais elle avait encore des moments où elle se demandait si elle était mieux de trouver une autre famille à sa fille. Pas parce qu’elle n’aimait pas sa fille et qu’elle ne voulait pas la connaître… C’était parce qu’elle voulait le mieux pour elle et elle était convaincue qu’elle ferait ce qu’il était le mieux pour elle si elle avait une autre famille. Une famille avec un maman et un papa. Mais elle chassait cette idée aussi vite qu’elle pouvait arriver. Jamais elle ne pourrait se convaincre de donner son bébé. Elle en mourrait si c’était le cas. Pour l’instant, elle était heureuse et elle parlait avec une femme plus âgée qu’elle qui avait l’air fort sympathique. « Ne vous inquiétez pas, je connais ça aussi. J'avais beau m'empêcher de dévaliser le magasin, il fallait que je revienne le lendemain acheter ce que je n'avais pas pris la veille ! » Béatrice éclata de rire. Au moins, elle n’était pas folle… Enfin, si elle l’était, elle n’était pas seule à avoir cette maladie ! « C’est rassurant de savoir que je ne suis pas la seule dans ce cas ! » Elle laissa ses yeux vagabonder sur le mur rempli de vêtement pour enfant. Il fallait qu’elle arrête. La garde-robe de la chambre de sa fille était déjà beaucoup trop remplie. Elle ne pouvait pas continuer à acheter à ce rythme, sinon elle allait devoir en mettre dans le sien qui était aussi passablement remplie. Et il ne fallait pas oublier que ses parents lui avaient coupé les vivres et que son compte en banque baissait plus vite qu’il ne se remplissait. « Enfin, on se calme quand on voit notre bébé grandir beaucoup trop vite et qu'il est impossible d'acheter autant qu'avant sa naissance. » Béatrice eût l’air horrifier lorsque Zelda parla de la vitesse avec laquelle les enfants grandissaient. Elle ne voulait même pas penser à l’éventualité qu’elle ne resterait pas son petit bébé jusqu’à la fin de ses jours. « Non, mais je ne veux même pas penser à ça. J’aime mieux me faire de fausses espoirs et penser qu’elle restera toute petite jusqu’à la fin de mes jours. » Et elle éclata de rire. Puis, elle porta rapidement ses mains à son ventre. La douleur était arrivée tout d’un coup et lui avait coupé le souffle. Elle n’avait jamais eu mal de cette manière, mais c’était sûr que ça devait être un coup que sa fille lui donnait. Elle y avait juste été avec plus de vigueur. « Oui, on a l'impression d'être un vrai ballon de baudruche ... et accessoirement un puching-ball ! » Elle rapporta son attention sur la femme devant elle. Elle avait oublié temporairement sa présence. La douleur l’avait complètement prise par surprise. « Complètement, mais va falloir qu’elle se calme parce que je ne crois pas pouvoir supporter des coups comme ça souvent. » Son sourire réapparut tranquillement sur ses lèvres. La douleur était complètement disparue. Il ne lui restait plus qu’un souvenir. « Merci beaucoup. Alors ma petite Riley a eu cinq mois il y a deux semaines de ça, et elle me comble de bonheur bien qu'au début j'ai eu beaucoup de mal ... J'avais peur de faire tout de travers, son père ayant mis les voiles rapidement. Heureusement j'ai eu des amis et mes frères et sœurs pour m'épauler. » La brune était chanceuse d’avoir été épaulé par sa famille dans cette épreuve. Béatrice, elle n’avait que des amis. Elle avait bien tenté de faire comprendre à ses parents qu’elle avait besoin d’eux, qu’elle avait besoin de sa sœur et son frère, mais ils n’avaient pas compris. Elle avait dû se couper d’eux pour son bien et pour celui de sa fille. Son sourire avait perdu son intensité. Elle était maintenant un peu plus renfermé sur elle-même. « Et le futur papa n'est pas trop stressé par la venue de la petite ? » Elle n’eût même pas le temps de répondre qu’elle reprit la parole. « Pardon si je suis indiscrète, vous n'êtes pas obligée de répondre à toutes mes questions. D'ailleurs je ne me suis pas présentée, moi c'est Zelda. » Béatrice tenta de se reprendre en main. Elle ne voulait pas que Zelda se sente mal à l’aise de laisser aller sa spontanéité. La jeune blonde était pareil. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. « Enchantée Zelda. Moi c’est Béatrice. En fait, papa n’est pas au courant qu’il sera papa. Et du fond de sa cellule, il n’a aucun moyen de le savoir si je ne le met pas moi-même au courant, ce qui n’arrivera jamais. Et je ne parle plus à mes parents. Mon frère et ma sœur ne sont plus au pays. Alors je dois compter sur ma colocataire et un autre ami. » Elle eût à peine le temps de terminé sa phrase qu’elle se plia en deux. « Merde ! » Elle n’avait pas l’habitude de dire de gros mot, mais elle n’arrivait pas à se retenir. La douleur durait et ca faisait quelques dizaines de seconde. Non, ça ne pouvait pas être une contraction. Sa fille ne devait arriver que dans cinq semaines. Elle ne pouvait pas arriver maintenant.
Made by Neon Demon

avatar


179
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Dim 11 Juin - 16:56

Et le grand
jour arriva
Béatrice - Zelda

Après que Zelda ait rassuré en partie la jeune maman sur le fait d'avoir une vraie fièvre acheteuse en étant enceinte, elle se mit à éclater de rire. Elle ajouta qu'elle était rassurée de ne pas être la seule dans ce cas là. Cela fit plaisir à Zelda de partager un peu de son expérience à une future jeune maman. Bien qu'elle n'avait pas été seule pour attendre et élever son bébé, elle avait du tout apprendre sur le tas et sans les précieux conseils d'une autre maman. Puis Zelda ajouta que la fièvre acheteuse s'arrêtait net quand les parents se rendaient compte que les bébés grandissaient trop vite et qu'ils ne rentraient plus dans leurs vêtements ... C'était ce qu'elle avait vécu, elle qui avait acheté une masse incalculable de vêtement et qui n'avait pas pu faire porter la moitié à sa fille ! La brunette se mit à rire lorsque la blonde lui expliqua qu'elle préférait avoir de faux espoir et que son bébé reste à jamais un bébé, sa petite fillette jusqu'à la fin de ses jours. La maman aurait aussi aimé que sa petite fille ne reste qu'un bébé mais c'était impossible.

Mais c'est une joie de les voir grandir, s'épanouir et de découvrir le monde. dit-elle en souriant.

Et c'était vrai, chaque jour était le premier jour de quelque chose de nouveau pour sa fille, et elle adorait voir ses grands yeux découvrir autre chose, la voir essayer de se tenir debout. D'essayer de sortir des mots qui n'existe pas. C'était autant épanouissant pour elle que pour sa fille. La jeune femme face à elle porta sa main au ventre, un coup venait de lui être donné par sa fille. Zelda s'exclama en lui disant cet effet d'être prit pour un punching-ball par son propre enfant. La jeune blonde, lui répondit qu'elle voulait que ça se calme parce qu'elle ne se sentait pas capable de supporter des coups aussi souvent. Et pourtant elle devrait s'y habituer pensa la brunette. Elle aussi avait eu des coups parfois douloureux, surtout en fin de grossesse, mais c'était encore gérable. Puis la blondinette posa une question sur la fille de la brune, question à laquelle Zelda répondit rapidement. Puis ce fût à son tour de poser une question un peu plus délicate à la demoiselle enceinte. Ce à quoi elle s'excusa rapidement pour son manque de discrétion et se présenta. Mais la blonde ne fût pas outrée et ne tourna pas les talons au contraire, elle se présentation à son tour. Béatrice. Ce prénom sonnait typiquement français. Béatrice lui apprit pour le père du bébé, en prison ... Et elle ne parlait plus à ses parents. Aucun frère et soeur dans le coin, juste un ami et un colocataire. Elle était seule. Zelda se sentit plutôt mal d'avoir posé cette question. Mal à l'aise et triste pour la demoiselle.

Oh je suis sincèrement désolée ... J'n'aurais pas du poser la question. Mais si cela peut te rassu ... dit-elle avant d'être coupée.

La blonde face à elle se trouvait pliée en deux de douleur, un « Merde ! » s'échappa de sa bouche et cela inquiéta Zelda. Le temps de tourner la poussette pour avoir à l'oeil sa fille, Zelda s'approcha de Béatrice. Ca ne sentait pas bon du tout. La brune n'avait pas calculé le temps entre la première douleur et la seconde. Mais elle savait que cela faisait peu de temps d'intervalle et que soit Béatrice accouchait soit elle avait les contractions de Braxton Hicks. Mais dans tous les cas il fallait que la demoiselle aille à l'hôpital. Zelda sortit son téléphone portable et appela une ambulance de toute urgence. Elle espérait que le travail ne commence pas dans la boutique.

Bon, Béatrice, maintenant tu vas m'écouter et rester calme. elle attrapa le menton de la demoiselle et la fit relever la tête doucement Tu vas prendre de grandes inspirations et tu vas expirer de grande bouffée d'air aussi.

Elle laissa seule la jeune femme quelques secondes pour elle trouver un siège, un fauteuil ou une chaise pour faire assoir la future maman. Une fois en main elle retourna vers la blonde et l'installa sur le siège trouvé. Elle espérait que les urgences ne tardent pas trop ...

 
Code par Melody  |  Gif : nottrulyperfect.tumblr.com

_________________

❝ JEAN JACKET ❞  
Whenever I look back now, Forever nineteen somehow, Cause
when I put on my jean jacket, I still think about you, I wish I
couldn't drive you home, Listening to Thunder Road, Cause when
I put on my jean jacket, I still think about you ● The Summer Set

avatar


85
Felicity Jones
Ava : Cranberry & Maleficent; Gifs : Tumblr
29/04/2017
Ruby


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Lun 12 Juin - 3:27

Et le grand jour arriva...
Zelda & Béatrice
Bébé : facile à faire, difficile d'en accoucher...

Voir la petite fille de Zelda faisait prendre conscience à Béatrice qu'elle avait hâte de pouvoir serrer sa fille dans ses bras. Ça lui faisait aussi prendre conscience que ça pouvait arriver beaucoup plus vite qu'elle le croyait et ça la faisait un peu paniquer. C'était bizarre de savoir que dans quelques semaines, la chose qui grandissait dans son ventre allait respirer par elle-même. Elle ne pouvait pas croire qu'elle était en train de bâtir quelque chose qui vivrait et grandirait par la suite. Elle ne voulait pas voir sa fille quitter l'intérieur de son ventre. Elle voulait la protéger de tout pour le restant de sa vie et elle savait qu'elle ne pourrait pas le faire si elle sortait de son corps. Pourtant, elle savait très bien qu'elle devrait la laisser sortir de la bien plus tôt que ce qu'elle le voulait vraiment. « Mais c'est une joie de les voir grandir, s'épanouir et de découvrir le monde. » La dame qui était devant elle était plus vieille qu'elle et ça paraissait juste à la manière qu'elle parlait. Elle avait une sagesse que Béatrice n'avait pas. En même temps, comment pouvait-elle avoir cette sagesse alors qu'elle n'avait que 21 ans et qu'elle n'avait même pas terminé l'université encore ? C'était impossible. C'était aussi pour ça qu'elle doutait de sa capacité parentale. Et si sa propre mère avait raison ? Si elle n'était pas capable de prendre soin de sa fille et qu'elle l'oubliait à quelque part ? Si elle lui faisait mal ? Mais ce n'était pas le moment de penser à ça. En fait, ce ne serait jamais le moment. Elle ne pouvait pas revenir en arrière. Elle allait avoir un bébé et elle n'aurait pas le choix d'assumer.
Lorsque Zelda lui posa une question à savoir si le futur papa était content à l'idée d'avoir un enfant, elle n'avait pas pu se résoudre à lui mentir. La dame avait l'air si gentille. Et en fait, ça lui avait fait du bien de lui parler de son cadre familiale un peu spécial... En même temps, elle n'avait pas vraiment d'autres personnes pour se vider le coeur alors elle le faisait quand elle le pouvait. Elle avait même débordé un peu de la question en parlant de sa famille. À voir le visage de Zelda et la pitié qu'elle pouvait y lire dessus, elle n'aurait peut-être pas dût en dire autant, mais c'était fait. Elle ne pouvait pas revenir en arrière. « Oh je suis sincèrement désolée ... J'n'aurais pas du poser la question. Mais si cela peut te rassu ... » Mais Zelda n'eût pas le temps de terminer sa phrase qu'une énorme douleur dans le ventre de Béatrice lui coupa le souffle et la plia en deux. La jeune fille n'avait aucune idée de ce qui se passait avec elle-même et ça lui faisait peur. Extrêmement peur. Elle ne se rendit même pas compte que Zelda avait prit son téléphone pour appeler les urgences. Elle n'avait qu'une chose en tête : elle ne pouvait pas accoucher maintenant. Puis, elle sentit des doigts sous son menton qui l'obligèrent à relever la tête. Elle regarda Zelda dans les yeux. « Bon, Béatrice, maintenant tu vas m'écouter et rester calme. » Rester calme ?! Comment pouvait-elle rester calme dans cette situation ? La douleur était déjà partie, mais elle restait dans sa tête comme un écho. Elle n'était pas capable de l'oublier et elle appréhendait le fait d'avoir encore autant mal. Elle se contenta d'hocher de la tête. « Tu vas prendre de grandes inspirations et tu vas expirer de grande bouffée d'air aussi. » Elle s'appliqua alors à faire comme Zelda le voulait. Ses mains ne quittaient pas son ventre. Elle voulait sentir sa fille bouger. Elle voulait qu'elle reste dans son ventre. Comme Zelda arriva avec une chaise, une autre contraction parcourut son ventre. Comme ses mains étaient sur le dessus, elle le sentit devenir dur comme de la pierre en même temps qu'une énorme douleur le parcourait. Ça faisait environ cinq minutes depuis la dernière. Elle s'assit sur la chaise et lorsque la douleur arrêta, elle regarda Zelda dans les yeux. « J'peux pas. C'est trop tôt. Je ne veux pas. » Puis, l'ambulance arriva. Deux hommes en sortit avec une civière. Lorsqu'ils arrivèrent près d'elle, ils se mirent à lui poser plein de question à propos de sa grossesse. Encore cinq minutes après sa dernière contraction, elle en eût un autre qui lui arracha un cri. Elle avait attrapé la main de l'homme le plus près d'elle et la serra très fort. Puis, ils la mirent sur la civière. Elle regarda Zelda. « J'veux pas être seule Zelda. C'est trop tôt. J'ai peur. » Elle ne parlait jamais de ses émotions, mais la peur la faisait parler. Elle ne pouvait pas accoucher maintenant. Et elle ne pouvait pas accoucher seule, avec des gens qu'elle ne connaissait pas à l'hôpital...
Made by Neon Demon

avatar


179
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Dim 9 Juil - 18:42

Et le grand
jour arriva
Béatrice - Zelda

Tout se passait rapidement. Trop rapidement au goût de la jeune maman. Après avoir appelé les urgences, elle avait eu le temps d'appeler une de ses soeurs qui par chance se trouvait dans le centre commercial afin qu'elle puisse récupérer la jeune Riley. Un bébé n'avait pas besoin de rester dans une boutique pleine de personne entrain de se demander ce que Béatrice avait. Et Zelda serait pleinement concentrée à aider et calmer la jeune femme entrain de souffrir en sachant que sa propre fille n'était pas sans surveillance. Sa soeur arriva en même temps que les urgentistes. Ces derniers firent dégager au maximum les curieuses et autre badauds. Zelda confia sa fille à l'une des personnes les plus importantes de sa vie. Elle savait que sa soeur cadette n'aurait aucun soucis à garder et babysitter le bébé. Elle avait déjà eu l'occasion de la garder auparavant.

La jeune maman retourna rapidement auprès de la jeune Béatrice qui était à présent sur une civière entrain de serrer la main d'un des urgentistes. Et au vu de la grimace qu'il faisait, la jeune femme était entrain de serrer plutôt fort. La blonde lui avoua qu'elle avait peur ... Qu'elle n'avait pas envie d'être seule. Sentiment que la brunette comprenait. Elle aussi avait été effrayée lorsqu'elle a a failli accoucher dans ce supermarché, sans aucun membre de sa famille présent ... Zelda attrapa la main de Béatrice.

Je vais venir avec toi, ne t'inquiètes pas tu ne seras pas seule. lui dit-elle en souriant.

Rapidement les ambulanciers se firent des signes de tête, il était temps d'embarquer la future maman avant qu'elle n'accouche soit dans le magasin soit dans l'ambulance. La jeune femme suivit de près la civière et monta dans l'ambulance. On l'installa non loin de la blondinette. Et Zelda se permit de reprendre sa main pour tenter de la calmer.

Tout va bien se passer Béatrice, je sais que tu as peur, mais je suis là et je ne bougerais pas.

Puis tout se passa à nouveau à vitesse normale. Le trajet vers l'hôpital était cependant un peu trop long pour Zelda, malgré les sirènes sonores et les gyrophares allumés elle avait l'impression que le trajet était beaucoup de trop long. Comme si l'hôpital était à l'autre bout de la ville. Le trajet fût très calme d'ailleurs, les urgentistes faisaient tout pour rassurer Béatrice, tandis que Zelda essayait de rester la plus sereine possible pour ne pas inquiéter plus la jeune femme. Zelda avait beau avoir eu un enfant, elle n'en était pas devenue une experte en accouchement ! Ils arrivèrent finalement à l'hôpital. Zelda descendit en dernière afin de laisser tout le monde faire son travail. Ils installèrent Béatrice dans une chambre avant de pouvoir l'installer dans une salle de travail. Zelda pu rester dans cette chambre avec elle. Et la brune ferait en sorte de rester même en salle de travail avec Béatrice. Elle ne voulait pas la laisser seule.

Comment vas-tu ? Est-ce que tu es moins stressée ?

Elle se doutait bien évidement qu'elle ne devait pas être en super forme et au point d'aller courir un marathon, mais elle espérait sincèrement qu'elle soit plus calme moins stressée à l'idée de mettre au monde son enfant. Elle même avait été en pleine panique le jour où est née sa fille. Zelda se souvient avoir hurlé après son meilleur ami alors qu'il la conduisait à l'hôpital, elle s'en ai voulu bien après, mais sur le moment même elle était tellement stressée et nerveuse de ne pas arriver à temps à l'hôpital qu'il s'en était prit plein la figure.

Est-ce que tu veux que je prévienne quelqu'un que tu es à l'hôpital ? Cela te rassurerait peut-être d'avoir tes amis auprès de toi qu'une inconnue comme moi. dit-elle en souriant.

 
Code par Melody  |  Gif : nottrulyperfect.tumblr.com

_________________

❝ JEAN JACKET ❞  
Whenever I look back now, Forever nineteen somehow, Cause
when I put on my jean jacket, I still think about you, I wish I
couldn't drive you home, Listening to Thunder Road, Cause when
I put on my jean jacket, I still think about you ● The Summer Set

avatar


85
Felicity Jones
Ava : Cranberry & Maleficent; Gifs : Tumblr
29/04/2017
Ruby


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017] Dim 16 Juil - 15:19

Et le grand jour arriva...
Zelda & Béatrice
Bébé : facile à faire, difficile d'en accoucher...

Béatrice ne voulait pas accoucher. Elle n'était qu'à sa trente-cinquième semaines de grossesse. C'était beaucoup trop tôt. Elle avait encore besoin de cinq semaines pour que son bébé soit complètement formé, complètement en forme. Elle ne voulait pas qu'il voit le monde immédiatement et qu'il soit malade, qu'il est de la difficulté à faire entrer de l'air dans ses poumons. Elle ne voulait pas que son bébé soit prématuré. C'était trop de stress et trop d'angoisse pour elle. Elle était maintenant dans l'ambulance en direction de l'hôpital et elle cherchait une manière d'arrêter le travail. Mais elle savait que ce n'était pas possible. C'était son corps qui avait décidé que l'accouchement était pour aujourd'hui et il n'y avait aucune manière de retarder le tout. En plus de l'angoisse que son bébé soit malade, elle souffrait énormément. Elle ne s'attendait pas du tout à ce que les contractions soient aussi intense que ça. « Tout va bien se passer Béatrice, je sais que tu as peur, mais je suis là et je ne bougerais pas. » Zelda était là. Elle était avec elle et elle avait l'air d'avoir l'intention de rester avec elle jusqu'au bout. Béatrice ne la connaissait que depuis une dizaine de minutes, peut-être une vingtaine, mais elle était là et ça la rassurait. Il y avait quelqu'un avec elle et c'était l'important. Elle n'était pas capable de faire face à tout ça seule. Depuis le début de sa grossesse, elle avait besoin que quelqu'un soit à ses côtés et ça allait continuer même si son enfant était là. Une des grandes craintes de Béatrice était bien qu'elle soit seule pour élever sa fille et que ça se déroule mal. Elle avait besoin de quelqu'un auprès d'elle pour pouvoir la rassurer, lui donner des conseils.
Les contractions de Béatrice se rapprochaient dangereusement l'une de l'autre. Elles étaient maintenant à environ quatre minutes d'intervalle. Elle avait à peine le temps de souffler avant de ressentir une autre douleur. Puis, elle sentit du liquide lui couler entre les jambes. « Ohhhhh ! » Ça avait été plus fort qu'elle. Elle avait laisser échapper un cri de surprise. Elle avait perdu ses eaux. C'était partit. Elle avait atteint le point de non retour : elle serait maman d'ici la fin de la journée. Le reste du chemin en ambulance se déroula très rapidement. Sans avoir le temps de s'en rendre compte, elle était rendue en salle d'accouchement et elle avait plusieurs infirmières qui s'affairaient autour d'elle pour voir l'état de son col de l'utérus. « Comment vas-tu ? Est-ce que tu es moins stressée ? » Moins stressée ? C'était loin d'être le cas. Elle devait même l'être encore plus que ce qu'elle l'était avant qu'elle embarque dans l'ambulance. Elle n'était pas stressée d'accueillir sa fille, mais elle avait une peur bleue qu'elle ne soit pas en santé parce qu'elle arrivait trop vite. Elle secoua sa tête de gauche à droite. « Et si elle est malade ? Qu'elle n'est pas en santé parce que je n'ai pas réussit à la garder au chaud pendant encore cinq semaines ? C'est trop tôt Zelda. » Et elle coupa rapidement sa phrase, son visage se contractant alors qu'elle ressentait une autre douleur. C'était complètement fou ce qu'elle était en train de vivre. Complètement fou... Elle avait tout simplement l'impression que son corps était en train de se casser en mille morceaux. Et dire qu'il y avait des femmes qui passaient par là trois, quatre, cinq fois et même plus ! « Est-ce que tu veux que je prévienne quelqu'un que tu es à l'hôpital ? Cela te rassurerait peut-être d'avoir tes amis auprès de toi qu'une inconnue comme moi. » Béatrice n'eût pas le temps de répondre. Elle avait une enième contaction et elle devait se concentrer sur sa respiration. Ce fut toutefois le médecin qui lui répondit. « Je ne crois pas qu'ils auront le temps d'arriver. Pousser mademoiselle ! C'est maintenant le moment ! »
Après environ quinze minutes de poussé, Béatrice mit au monde un belle petite fille de deux kilos et demi. Elle était en pleine santé. Elle avait poussé de cri vigoureux après quelques secondes de vie. Béatrice était exténuée. Elle avait de la difficulté à penser, à prononcer des mots. Elle vivait des sentiments qu'elle ne réussissait pas à mettre en mot.
Made by Neon Demon

avatar


179
Alexis Ren
love-paradise
02/05/2017
Lyanna B. Karoll


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Message
Sujet: Re: (Flashback) Et le grand jour arriva :: Zelda [25.01.2017]






Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» C'est le grand jour ! ~ Nuage de Douceur & Pluie Torrentielle ~ [END]
» Au grand jour
» Un grand jour !
» [Libre] Le grand jour !
» Jour 1 : Le grand jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-